Les Directions de la Culture et des Festivals, en collaboration avec l'association-ciné-club "Cinema a la Boira", formé par des professionnels de l'industrie cinématographique, Jordi Boquet, Alba Bosch, Sergi Moreno et Anna Novell, dimanche dernier 1 d'agost, ils ont commencé le cycle cinématographique qui s'appellera Cinema a la Boira.

MARDI 03 AOÛT 2021

Ce nouveau cycle propose des projections de cheveux·films classiques et actuels, accessible à tous les publics et traitant des problématiques actuelles. Afin d'enrichir les séances, après chaque projection, il y aura un chou·loqui au chou·collaboration d'un invité de référence de la culture catalane, pouvoir débattre avec le public sur les différents sujets qui nous parlent dans chacun des pel·films.

Dans cette première session le National Shotgun de Luis G a été projeté. Berlanga et à la fin, nous avons pu discuter avec le journaliste Jordi Basté des enjeux et des problèmes qui ont surgi à la suite du film.·film. Suffisant, grand connaisseur de l'oeuvre de Berlanga, nous a rapprochés de ce grand classique en nous faisant réfléchir sur chacun des enjeux soulevés par le film·film, et comparer les situations que l'on pourrait voir dans la pièce de l'année 1978, avec lesquelles ils peuvent être vus et vécus à l'heure actuelle, que malgré le temps qui s'est écoulé, de nombreuses similitudes ont été trouvées et étaient parfaitement comparables. Basté a souligné la nécessité et l'importance de projets tels que Cinema a la Boira et a félicité les organisateurs pour l'initiative.

Comme indiqué dans la présentation, nous devons reprendre l'habitude de regarder des films sur grand écran et de fuir le petit écran, comme ça, de cette façon, nous pouvons partager l'expérience non seulement avec nous-mêmes mais aussi avec ceux qui nous entourent.

La prochaine projection aura lieu dimanche prochain à Aquelarre, avec un poil·film sympa, sur la place de Cal Racó, qui nous invitera à réfléchir sur l'identité de genre, diversité et liberté, on ens hi acompanyarà l’escriptora, journaliste et militante féministe Bel Olid.